comment soigner le malassézia

Comment reconnaître la malasséziose ? 

Il arrive bien souvent que les chiens à poils blancs ou à poils clairs présentent des poils orangé ou marron à certains endroits tels l’extrémité des 4 pattes, du menton, autour des oreilles, de l’anus et de la vulve.

Et même, en y regardant de plus près, la base des ongles blancs sont alors atteints par cette coloration marron qui progresse jusqu’à recouvrir tout l’ongle.

Malassézia griffe orangée
Malassézia chien poil clair
Malassézia chien au poil clair

Le chien se lèche, parfois exagérément, à ces endroits recouverts de poil marron orangé, ce qui peut faire croire que c’est sa salive qui colore le poil. Il n’en est rien !

S’il est vrai que ce léchage entretient le problème en rendant le milieu humide, il est la plupart du temps secondaire. La cause originale est une levure appelée « malassezia »  très difficile à éliminer comme toutes les mycoses.

Qu’est ce que le malassezia ?

Le Malassezia est un champignon unicellulaire de petite taille, entre 2 et 7 μm, qui n’est visible qu’au microscope où on les reconnait facilement lorsqu’elles se divisent car elles prennent alors une forme « en bouteille de perrier » caractéristique.

Chez le chien, on rencontre le plus souvent Malassezia pachydermatis, c‘est un hôte saprophyte, c’est à dire qu’il peut être présent en faible quantité sur la peau d’un animal sain. On le retrouve alors aux oreilles, aux commissures labiales, aux extrêmités des pattes, à l’anus…. Il ne provoque pas de dermite car il est éliminé par l’organisme de façon mécanique grâce à la desquamation de l’épiderme mais aussi grâce à l’immunité en faisant intervenir les macrophages.

 La dermite à Malassezia

La dermite à Malassezia survient lorsque l’équilibre entre multiplication du malassezia et son élimination est rompu !

La peau devient érythémateuse, elle est enflammée, le prurit devient intense ce qui aggrave les lésions par le grattage et mordillements.

Lorsque la dermatite devient chronique, la peau est hyperpigmentée et/ou épaissie, ce qui donne un aspect de « peau d’éléphant » . Un état kératoséborrhéïque permanent s’installe, avec une forte odeur de rance, la peau présente de nombreuses squames et des croûtes.

Lors de la mise en évidence d’une dermatite à Malassezia chez un chien, il est nécessaire de chercher la présence de facteurs déclencheurs ou de prédisposition. :

  • L’humidité excessive, la macération et l’irritation chronique : lorsque le léchage est compulsif et qu’il résulte d’un trouble du comportement par exemple.
  •  La présence de plis cutanés, l’excès de sécrétions sébacées et/ou cérumineuses :  certaines races de chiens présentent des plis de peau importants, évidemment le Sharpeï mais pas seulement ! Les chiens brachycéphales évacuent une partie de leurs larmes par voie externe ce qui laisse des traces marron sous les yeux. Les cockers ont des sécrétions cérumineuses importantes ce qui génère des otites chroniques à malassezia.
  • Un trouble endocrinien (hypothyroïdie, diabète sucré, hyperadrénocorticisme) : ces affections modifient la flore cutanée et /ou affaiblissent l’organisme : le malassezia en profite pour se multiplier.
  • La présence d’une dermatose allergique (allergie alimentaire, dermatite atopique canine, hypersensibilité aux piqûres de puces, allergie de contact) : ces différentes pathologies créent un terrain favorable au développement du malassezia.
  •  Une baisse d’immunité : le FIV, les néoplasies, les traitements aux glucocorticoïdes ont des effet immuno-déprimant et peuvent être responsables de la prolifération des malassezias.
  • Des prédispositions génétiques des chiens de race comme le Basset hound, le West Highland White terrier, le cocker américain … pour ne citer que les plus connus !
dermite à malassezia chien
dermite à malassezia
dermite à malassezia

Comment se débarasser du malassezia avec les huiles essentielles ?

Quels que soient les traitements, chimiques ou naturels, oraux ou locaux, le malassezia sera long à éradiquer.
J’ai formulé le MYCOVET® qui est une solution aqueuse et homogène à base d’huiles essentielles sous forme de spray, ce qui a l’avantage d’être facile à appliquer et de ne pas « piquer » si la peau est irritée.

De plus, les huiles essentielles ont mauvais goût, ce qui évitera le léchage !

Je conseille 1 ou 2 applications quotidiennes pendant 1 mois, mais il est parfois nécessaire de poursuivre les applications 2 à 3 fois par semaine, afin d’éviter les rechutes.

Des huiles essentielles anti fongiques

J’ai volontairement choisi des huiles essentielles les plus antifongiques, en diluant suffisamment les dermocaustiques mais en écartant les toxiques.

Dans un premier temps, il faut bien raser les poils des zones atteintes pour une meilleure efficacité et pour assurer un meilleur contact de la peau avec la solution d’huiles essentielles.

Composition du MYCOVET ®

  • Cannelle de Chine écorce (Cinnamomum cassia), aux vertus anti-bactérienne la plus puissante des huiles essentielles (à large spectre d’action), elle est aussi très puissante antifongique et antiparasitaire, immuno-stimulante, tonique et hyperhémiante.
  • Tea tree (melaleuca alternifolia), anti-infectieuse puissante à large spectre d’action virale, antibactérienne, fongique, parasitaire, elle est aussi stimulante immunitaire et radio protectrice.
  • Palmarosa (Cymbopogon martinii motia), antivirale, anti-bactérienne, fongicide anti-catarrhale, expectorante, antalgique. Elle redonne aussi la confiance en soi et ainsi la force et la volonté de lutter contre la maladie.
  • Clou de girofle (Eugenia caryophyllus), anti-bactérienne puissante à large spectre d’action, elle est aussi antivirale efficace, antiparasitaire interne et externe très puissante, antifongique, antalgique,anesthésiante, tonique générale, cicatrisante pulpaire et cutanée..

Précautions d’emploi du MYCOVET®

La fragrance du MYCOVET® est très forte, il faut l’appliquer en éloignant la truffe du chien. Pour des zones délicates comme les plis de peau par exemple, j’utilise un coton tige que je trempe une seule fois dans la solution (pour éviter de la contaminer). Ne pas appliquer sur les muqueuses, surtout oculaires. En cas d’accident, rincer abondamment à l’eau.

J’utilise avec beaucoup de succès les huiles essentielles dans ma pratique courante. Le MYCOVET® est d’un gout très prononcé ce qui empêchera le chien de se lécher. Il est tout à fait possible de l’associer avec des traitements per os et des shampoings car la dermatite à Malassezia est toujours longue à enrayer…
J’associe toujours des Omega 3 d’origine marine et je relance aussi l’immunité même si je n’ai pas trouvé de cause sous jacente.

BIBLIOGRAPHIE

« Aromathérapie » du Dr Jean Valnet Éditions Maloine
« L’Aromathérapie exactement » du P. Franchomme et Dr D. Pénoël
« La Bible de l’aromathérapie » de Nerys Purchon
« ABC des huiles essentielles » du Dr Telphon
 » Les cahiers pratiques de l’aromathérapie française – de Dominique Baudoux – Editions Amyris Lettres d’informations Aroma-News de l’association NARD
 » L’aromathérapie – Se soigner par les huiles essentielles » de Dominique Baudoux – Editions Amyris
« Bakkali F, Averbeck S, Averbeck D, et al. Biological effects of essential oils–a review. Food Chem Toxicol 2008;46:446-475. »
« Zuzarte M, Gonçalves M, Canhoto J, et al. Antidermatophytic activity of essential oils. Chem Biodivers 2011;8:924-936. »

SI VOUS DÉSIREZ UTILISER CE DOCUMENT, MERCI DE TOUJOURS L’UTILISER TEL QUEL ET EN ENTIER (PAS D’EXTRAIT) ET DE CITER LA SOURCE