Carapace de tortue : comment la soigner ?

0
17978

SOINS APPORTES A UNE CARAPACE DE TORTUE

Caroline, gentille tortue en pleine hibernation en ce mois de février, est réveillée par un méchant rat, qui, n’ayant rien d’autre à se mettre sous la dent en ces temps de disette, se met à ronger sa carapace avec empressement…

Caroline la tortue

Heureusement, sa propriétaire s’en aperçoit et nous l’amène aussitôt !

Deux vilaines plaies ont perforé sa carapace. Immédiatement, j’applique un désinfectant à base d’huiles essentielles : le CICAVET® qui est composé d’huiles essentielles de tea tree, de lavande vraie, de ciste et de clou de girofle puis du miel qui est un désinfectant et un protecteur cutané naturel hyper efficace. Malheureusement, juste après l’application, des bulles se forment et explosent en surface, signe que les poumons sont touchés.

Le soin est arrêté immédiatement et le lendemain, en mettant la tortue à l’envers, un liquide séro-hémorragique (2cc) s’échappe des 2 plaies.

Avec peu d’espoir de survie, je tente de lui appliquer un gel aux 4 huiles essentielles.Caroline la tortue après

L’avantage de ce gel est qu’il est beaucoup plus épais et qu’il reste en surface, ne pénétrant que très faiblement dans les tissus. Tous les jours, à raison de 2 fois par jour, le gel est appliqué sur les 2 plaies.

Une semaine plus tard, les plaies sont bien propres et ont séchés, il n’y a plus de bulle quand la tortue respire. Elle se remet à manger, signe qu’elle va beaucoup mieux et qu’il est temps de lui refermer sa carapace.

Notre technique à la clinique est simple et efficace : pose d’une résine polyester comme les piscines et les coques de bateau donc très solide et étanche.

Caroline la tortue après2   Caroline la tortue après3

Je prépare ma résine en mélangeant 2 composés, j’étale cette préparation sur une des 2 fibres de verre que je pose ensuite sur le cellophane puis je dépose une 2ème fibre de verre en « sandwich » et enfin une dernière feuille de cellophane .

Caroline la tortue après4   Caroline la tortue après5

Caroline la tortue après6d Caroline la tortue après7

Caroline la tortue après8

Je mets des gants latex pour ne pas me salir et j’appuie fermement le tout sur la carapace pour que le moule épouse bien le dos de la tortue.

Caroline la tortue après9   Caroline la tortue après10

Dès que le durcissement commence, une chaleur importante se dégage, il est indispensable de retirer l’ensemble pour ne pas indisposer voire provoquer de lésions.
Dès que la température se refroidit, je retire les cellophanes et je recoupe les bords de la pièce avec une paire de ciseaux.

Caroline la tortue après11   Caroline la tortue après12   Caroline la tortue après13

Pour un peu de fun, j’utilise quelques pots de peinture pour « camoufler » la réparation !

Caroline la tortue après14   Caroline la tortue après15

Avant collage, une dernière couche de gel est appliquée.

Caroline la tortue après16   Caroline la tortue après17   Caroline la tortue après18

Ensuite, pour ne pas que ce « chef d’œuvre » se dilue sous la pluie, j’applique un plastifiant. On pourrait aussi appliquer un vernis extérieur.

Caroline la tortue après19

Et voilà, Caroline peut repartir pour de nouvelles aventures, je lui retirerai la résine plus tard
Caroline la tortue après20.

 

 

Voici quelques informations sur le  « gel aux 4 huiles essentielles » :

Composition :

  • huile essentielle de laurier noble (laurus nobilis) : Antibactérienne puissante à large spectre, antivirale puissante, fongicide remarquable, antalgique et antinévralgique puissante
  • huile essentielle de menthe des champs (mentha arvensis) : Anesthésique et antalgique, antiprurigineuse, aux  effets réfrigérant.
  • huile essentielle de tree (melaleuca alternifolia) : des propriétés remarquables: antibacterien, antiviral, antifongique, antiparasitaire et radio protecteur, il mérite à lui tout seul d’être utilisé pur si ce n’est son odeur un peu forte!!
  • huile essentielle de clou de girofle (eugenia carriophyllus) : Antibactérienne puissante à large spectre, antivirale, antifongique, antiparasitaire, cautérisante cutanée et pulpaire, anesthésiante  

 La gomme de xanthane réhydratée est utilisée ici comme support des huiles essentielles. Elle permet une dilution de celles-ci et confère des propriétés gélatineuses pratique pour son application cutanée ou buccale.

 

Indication :

Grâce aux huiles essentielles qu’il contient, le gel aux 4 huiles essentielles est  anesthésiant et antalgique, c’est aussi un puissant ant-iinfectieux (antibacterien, antifongique, antiviral, antiparasitaire), il  s’applique aussi bien sur la peau que sur les muqueuses.

La proportion judicieuse de chaque huile essentielle et la synergie qu’elles forment permet une efficacité redoutable tout en limitant au maximum le goût et les effets désagréables des hyiles essentielles utilisées pures.

 

Exemples d’utilisation :

  • hot spot : Appliquer sur la zone concernée en couche mince, renouveler 4 à 6 fois par jour jusqu’à guérison.
  • brûlure cutanée : Il faut agir vite, appliquer toutes les 10mn la première heure puis espacer les applications en fonction de l’aspect de la zone atteinte, celle-ci vire du rouge vif au rose dès amélioration.
  • affection buccale : (aphte, abcès, gingivite virale, fongique, bactérienne …) Appliquer à l’aide d’un coton tige la zone concernée ou faire « mâchouiller » 3 secondes le coton tige. Il est normal que l’animal salive ou bave mais ce désagrément est transitoire.
  • cicatrisation de plaie sous pansement humide : Lors de perte de substance c’est à dire quand il manque de la peau, il est nécessaire de faire des pansements humides pour favoriser le bourgeonnement de la plaie. Appliquer sur la zone concernée en couche épaisse et recouvrir le tout d’une gaze grasse puis d’un pansement. Renouveler 1 à 2 fois par jour jusqu’à guérison.

 

Plus d’info sur les huiles essentielles en médecine vétérinaire ?

Consulter les sites web : www.vetessentiel.com